Nelly, Lyon

Nelly, Lyon

Je recommande fortement cette thérapeute car ses différents outils m’ont complètement aidé à savoir qui j’étais socialement (grâce aux ennéagrammes), à me libérer de mes angoisses (grâce à la maïeusthésie) et me libérer de plusieurs poids et fardeaux dans ma vie, au niveau physique (spasmophilie) et professionnel (colère, rancune, sentiment d’injustice et instabilité). Avec la psycho-généalogie, j’ai enfin compris pourquoi je me sentais si fatiguée à 38 ans, et souvent en février, et pourquoi je n’ai jamais voulu d’enfant. En effet, j’ai découvert que mon arrière-grand-mère avait perdu son nourrisson dans ses bras en février à l’âge de 38 ans… Et elle ne s’en est jamais remise… Elle est née en septembre comme moi…. Ma mère a également fait un burn-out à 38 ans à cause de ses enfants. Pour ma part, je pense qu’inconsciemment je n’ai jamais voulu d’enfant car j’avais cette peur de revivre la souffrance de mon arrière-grand-mère. Bref, Madame Bénard est absolument une personne à aller consulter. Après avoir essayé des thérapies classiques, là, ce fût sans commune mesure. Vous ne pourrez qu’en ressortir mieux. Merci encore à vous Madame Bénard. Grâce à vous j’avance désormais sereinement dans ma vie.

Nelly D.

Noëlle, Paris

Noëlle, Paris

Excellent cabinet pour le développement personnel.
J’ai bénéficié de la maïeusthésie par téléphone.
La thérapeute grâce à une écoute active et bienveillante réussi à cerner votre problématique.
Ensuite par son retour verbale et des questions, vous faites un exercice de mémoire intérieur extrêmement doux.
J’ai hâte de la rencontrer au mois d’avril 2020 en face à face lors de l’ouverture de son cabinet à Lyon.
L’avantage de la consultation en ligne est de pouvoir se relaxer chez soi sans aucun stress.

Noëlle G.

Muriel, Toulouse

Muriel, Toulouse

Je tenais à remercier Frédérique Bénard. Effectivement, nous nous sommes rencontrées il y a quatre ans et depuis elle n’a cessé de m’aider et de m’accompagner avec la psychogénéalogie et maintenant la maïeusthésie, tous ces outils qu’elle maîtrise à merveille.

Apres de nombreux soucis familiaux, les maladies dans ma famille et mes quatre opérations du cœur, grâce à elle j’ai encore la force de me battre et la volonté de continuer nos séances tellement elles ont été bénéfiques pour moi et ma santé.

Comme dirait Kathy Hattais notre corps exprime le travail que l’on est venu faire ici-bas et les nettoyages nécessaires pour que le transgénérationnel soit plus léger pour nos enfants aussi.

Frédérique Bénard a su me faire apaiser mes blessures du passé et retrouver des non-dits familiaux qui étaient gravés dans mes mémoires. Nous portons les émotions de nos ancêtres et sans outil il est difficile de parvenir aux résultats que l’on obtient avec elle : un bien-être profond une fois entendu et reconnu dans le ressenti.

Merci encore Frédérique pour ton professionnalisme et ta présence.

Muriel B.

 

Vanessa, Toulouse

Vanessa, Toulouse

Les 4 premiers jours après notre dernière séance, en gros je me suis sentie légère comme je l’avais exprimé à la fin de la consultation. Je me sentais apaisée, une meilleure confiance en moi (du fait que j’avais retrouvé la petite fille), détendue, disposée à lâcher prise sur certaines situations qui m’agaçaient jusqu’à maintenant, alors qu’il n’y avait pas lieu de se prendre la tête mais bon….!!!

Le 5ème jour fin d’après-midi, je faisais ma gym à la maison comme d’habitude avec la musique et tout d’un coup je me suis assise par terre et j’ai pleuré mais vraiment, et là, chose que je n’ai jamais faite… je me suis prise dans les bras en me disant que je m’aimais et que j’étais désolé. Ça a duré 5 min. 

Sinon à part ça tout roule. Par rapport au problème financier je me laisse porter sans m’inquiéter comme avant, je lâche prise. Je me sens plus connectée, moins dans mes pensées et ça…c’est bon !!!! Alors ce n’est pas H 24 « la connexion » mais beaucoup mieux qu’avant la séance !!! C’est un travail de longue haleine mais je suis confiante et je ne suis plus toute seule !!!!!

Encore un grand merci pour ton aide et ce travail de déblocage avec toi qui m’a fait gravir un autre barreau de l’échelle vers mon évolution spirituelle !!!!

🙏 🙏 🙏 😇 😇😇🤩🤩🤩

 

Vanessa C.

 

Alain, Toulouse

Alain, Toulouse

Je n’avais jamais entendu parler de psychogénéalogie ou je n’y avais peut-être pas prêté attention.

J’ai débuté mes recherches généalogiques le 1er janvier 2000. Aujourd’hui ce sont quelques 41.000 individus qui peuplent ma base de données mes recherches sont loin d’être achevées.

Celles-ci sont régulièrement confrontées à ce qu’il convient de nommer "la mémoire collective" ou encore "la mémoire familiale". Si ces dernières ont quelques utilités pour avancer lorsque les recherches piétinent, elles constituent tout autant un risque lié à leur approximation. En effet, la "mémoire" familiale peut parfois être éludée ou encore totalement fantaisiste, juste bonne à imaginer une antériorité sinon glorieuse, tout au moins plus prestigieuse que la réalité.

Ainsi, j’ai cherché quelque fois à dénicher les sources attestant de tel ou tel épisodes de tel ou tel individu. Le vide était le seul écho à ma quête : que se passait-il ?

Frédérique BENARD m’a proposé d’utiliser la psychogénéalogie. Cette méthode permet d’aller plus loin dans mes recherches généalogiques. De nature cartésienne, ayant besoin de contrôler, de vérifier, de valider, de recouper les données pour garantir une exactitude et par là même une base pour les investigations à venir, j’ai hésité avant de me résoudre.

C’est en acceptant d’appliquer les conseils de Frédérique et ce, à mon cas personnel, que j’ai débusqué non pas une mais les solutions à nombre interrogations en suspens depuis longtemps.

La méthode proposée par Frédérique BENARD, à première vue, peut sembler curieuse.

C’est en l’appliquant que j’ai débloqué une branche, puis deux, puis trois. Ces "révélations" ont entraîné une parole plus libre et, ce faisant, d’autres témoignages sont venus éclairer ma lanterne de généalogie.

Un entretien avec les "porteurs" d’histoire m’a même permis de soulever des questions que je pourrai qualifier d’intime tant elles sont personnelles. Ces questions ont alors trouvé réponse, simplement, naturellement, légitimement.

Je peux dire aujourd’hui que la psychogénéalogie proposée n’est pas qu’un outil au service du généalogiste mais un vrai miroir qui éclaire les endroits sombres de la personnalité.

Je suis heureux d’avoir accepté cette expérience et, à la fois, je regrette de ne pas avoir utilisé cet outil plus tôt.

 

Alain F.